Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 21:11

("Ma poésie se veut être libre, imagée et défaite de toute méthode. Elle se compose des mots et d'idées trans'créés, des phrases cassées,zigzaguées."

"Cet article, "Mes Bouffées Entremêlées", est un montage de quelques textes de mon tout premier recueil de poémes dans la Collection Trans'Création intitulé:"Bouffée Entremêlée", première partie (non encore publié)."

"Je vous présente ce montage de textes comme des puzzeles que vous devez vous-même reconstruire mentalement pour trouver le message. Ma poésie exige le lecteur à être à son tour créateur ou disons mieux trans'créateur.
La disposition particulière et l'absence de ponctuation sont voulues.")

A présent veuillez apprécier cette poésie trans'créée:


Le soleil dibrase* fait gercer
L'âme que remue le vent de la vie
Chaque bouffée soutient toute une vie
Un sourire  fruit bref entremêlé
L'ébranle   fait adoucir ce feu.



Par les sentiers battus
Sous le vent contraire
J'avance dans le noir
Et dans ma quête

Au seuil de mon voyage trans'créatique
Où l'espace se perd dans le temps
Un vieux papillon noir s'obtine
Terni d'ombrages partout

La direction où est-elle
Confuse comme le brouillard
Adroite ou à gauche
Je ne sais plus
Seulement je n'arrête pas de bouger.



Je marche
Homme de chairs   isolé
Contre vents et poussiéres

La chaleur ardente
M'étouffe
Les désirs
M'allument et me poussent
Brin de paille incontrôlé    perdu

Je marche
Et n'arrive nulle part
Le bout
La limite du regard
La frontière extrême
Espoirs masqués
Chimères imprenables
.


Oeuf  larve  nymphe  ou  chrisalide
La méthamorphose interrompu
La démocratie  souhaitée  voulue
Succombe  bascule dans l'incertain
L'incertitude au passé
L'incertitude au présent
L'incertitude rageuse
Qui veut avec rage
Conquérir l'avenir
Un avenir hypothéqué
Par les bétises   les merdes
De tout un peuple barbare.



Tambour  franppant  battant
Batteur  battant l'avenir
Danseur  dansant son rythme
Rêveur  rêvant son monde
Chercheur  cherchant sa gloire
Lecteur  lisant son moi
Vendeur  vendant ses rêves
Acheteur  achetant des mots
Pêcheur  pêchant son autre
Parleur disant son coeur
Auteur  autodictant son âme
Penseur  trans'créant l'idéal
Sous un soleil   une pluie brûlants

Je vois quelque part un pays en habits étoilés
En passe de croissance de régénérescence
Serait-ce la terre de mes nuits?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

La nuit
Moment magique de ma vie c'est
____ l'essentiel

Les pensées me visitent
M'empregnent sans cesse
Sans arrêt   sans interruption

Dans ma Trans'Création.



Déception
Consternation
Tribulation
Désarroi
Désespoir
Mes rêves teintés de noirs

Mon cri
Privé d'accord linéaire
Est mon miroir

Je trans'crée mes rêves
En pleine turbulence
Avec des bouffées entremêlées
Et des phrases zigzaguées

Je suis un trans'créateur!



Makout tonbe
Mayi gaye
Bèt seren andjable
ap piyafe   gaye   manje    boure
Dechalbore fal tout lòt
Trip tonbe   blayi    gaye
Nan gran lakou lakay

Ralemennenvini
Bouske zetwal
Limiyè mèvèy
Lavalas malèpandje
Sezi m' nan dòmi desespwa
Pote m' ale lwen byen lwen
Nan fatra kaka chawony   mapwòte.


Là   tout près de mon arbre
J'ai vu germer   pousser    grandir
Tant de mauvaises herbes
Des herbes sauvages
Qui ravagent ma forêt
Qui détruisent mes roses parfumées
Qui attaquent même mes racines
Mes plus profondes racines...

Là   tout près de mon arbre
J'ai pu comme un oiseau sur un branche
Assister anxieusement
A la colère de la nature
La terre n'a pas cessé de trembler
Nos sources sont en train de disparaître
Certaines rivières ne coulent plus
Les oiseaux partent loin   très loin
Les kanibalo-raviseurs
Massacrent sans vergogne
Chaque feuille    chaque fruit
Chaque branche de mon arbre

Là   tout près de mon arbre
J'ai tonnèboule m' tout vu
La déception et la désolation
Les crimes    les meutres    l'impunité...
Mais mon arbre lui reste là
A puiser sa peine
A jongler avec le ballon de l'espoir
Sur le sombre terrain de la misère.


Rèl la pete   blayi
Sonnen   kònen zòrèy
Vle pete   kreve   depatcha
Tout tenpan

Rèl koulè lespwa
Toudisman lavi
Lavi deboutonnen lanmò
Lanmò deboutonnen lanmò

Yon dividal zèklè zetwal
Kap chire dechire orizon
Mwèl tèt
Yon jèn aysiyen natifnatal
Douvan yon peyi chifonnen
Maltrete   kokobe
Ki sèmante pou l' viv.


Etre dans les nuages
Sous un ciel bleu gris
Aveuglé par des nuages poussièreux
J'aperçois fort difficile
Notre devise:



Jean Frantz PHILIPPE



Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article

commentaires

Association AJAFRE 25/07/2009 20:15

Magnifique!
Continue ainsi mon ami.

Philippe,Jean Frantz 27/07/2009 20:56


Mreci à toute l'équipe AJAFRE!


marlou 21/07/2009 04:36

Je comprends ton point de vue, indépendant et
plein de créativité

Philippe,Jean Frantz 21/07/2009 19:13


Mille mercis. Ta compréhension à propos de mes écrits est juste. A bientot.


Brigitte Lascombe 19/07/2009 18:59

Super dés que tu auras mis quelque chose sur ton blog je t'insère en lien sur l'article pour que les gens viennent voir ta création.A bientot!

Philippe,Jean Frantz 19/07/2009 20:58


Mille mercis, tendre amie!
Prend bien soin de toi!
A bientot.


Brigitte Lascombe 16/07/2009 07:03

Merci pour tes explications.Il faut signaler le problème à support@over-blog.com
Moiils me répondent que tu ne fais pas partie de la communauté.Je n'y comprends rien vu que tu as mis un article et que tu es marqué dans l'administration.A bientot

Philippe,Jean Frantz 19/07/2009 18:06


J'ai déjà commencé à traviller sur l'article de "l'eau". Je vais sur ton blog tout à l'heure pour consulter la rubrique. A bientot.


Brigitte Lascombe 15/07/2009 15:01

Est ce que tu emploies le même réole que Monique ou n'y a t il qu'un seul créole hïtien et réunionais?

Philippe,Jean Frantz 16/07/2009 00:55


Non, il y a des différences importantes. Je ne peux pas être trop précis mais c'est sur qu'il y a des nuances au niveau de notre créole. Mais moi j'écris suivant l'orthographe officielle du créole
haïtien. Merci pour ton amitié et ton soutien. Jusqu'à présent rien ne change concernant le forum. Et ça me peine. A bientot.


">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...