Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 19:58


(image ajoutée depuis Flickr)


La journée de l'écrivain africain à saint-louis.



La journée internationale de l'écrivain africain a été célébrée dans la solennité  par l'association des
écrivains du Sénégal (AES), avec comme parrain cette année, un digne fils du Gandiolais, Amadou Maphaté
Diagne( 1886-1976), premier écrivain africain de langue française.

Après Dakar, St Louis a reçu le 09 novembre dernier, une délégation conduite par M. Alioune Badara Bèye,
président de l'AES. La conférence a réunie tout ce que Saint-Louis compte comme écrivains, artistes et acteurs
culturels. dans la grande salle de la Galerie Thiout.

Le poète et président du cercle des écrivains et poètes de Saint-Louis (CEPS), Alioune Badara  Coulibaly, dans
son allocution de bienvenue, a remercié Alioune Badara Bèye, Président de l'association des écrivains du
Sénégal (AES), d'avoir honoré la vieille ville  dont il est natif, pour  faire le déplacement et partager, avec
le public, cette journée de l'écrivain africain ; ce  qui augure de la décentralisation culturelle amorcée par
l'AES.

Le Directeur du Centre   Culturel régional Abdel Kader Fall, M. Bapisseine, au nom du Ministre de la Culture et
de la Francophonie, M. Serigne Bousso Lèye, a pris la parole pour féliciter Alione Badara  Bèye de cette
initiative saluée par tous. Il a ensuite procédé à l'ouverture officielle de la journée

Alioune Badara Bèye a répondu à l'allocution  de Alioune Badara Coulibaly, pour ces mots aimables de ce dernier
à son endroit. Il a, devant un parterre d'invités, d'artistes, d'écrivains, de journalistes et  d'acteurs
culturels, rappelé le contexte de cette journée qui consiste à honorer un écrivain africain qui a  marqué de
son empreinte les lettres. Et nul autre, dira Badara Bèye,  ne pouvait répondre  à cet idéal que Maphaté Diagne
dont il est prévu à Saint-Louis  un  symposium sur l'ensemble de son ouvre.  Le président de l'AES est revenu
sur son parcours professionnel et littéraire. Il a brossé l'ensemble de son ouvre (roman, poésie, théâtre).

Il est revenu à M. Habib  Kébé, critique littéraire, de faire la présentation du cinquième et dernier recueil
du poète  Alioune Badara, intitulé «R ayons de soleil sur Saint-Louis ». Le professeur Kébé dira que ce recueil
marque un changement paradigmatique dans l'écriture poétique de l'homme, car l'on est frappé par les mutations
qualitatives , tant au niveau de l'inspiration que de l'expression, qui se manifestent dans ce recueil que l'on
pourrait qualifier de  poésie de la maturité. Il ajoutera que la grande innovation dans ce recueil, c'est au
niveau formel.

  Si dans les recueils précédents, l'auteur s'exprimait dans de longs poèmes, autant dans «  Rayons de Soleil
sur Saint-Louis » dominent de courts poèmes denses et fluides nés d'un travail d'orfèvre qui  taille, cisèle et
polit Ce recueil si lyrique fait de son auteur  l'un des plus grands épigones de Léopold Sédar Senghor. Kébé
dira, enfin, qu'à lire ces poèmes cristallins de «  Rayons de Soleil sur Saint-Louis » de Alioune Badara
Coulibaly, on a le sentiment que la poésie sénégalaise est loin de s'éteindre.

Toujours dans le cadre de l'animation de cette journée, Alioune Badara Coulibaly, président du CEPS, fera
découvrir au nombreux  public, le recueil de papa Sada Anne, « Parfums d'exil », dont il en est le préfacier.
Après avoir présenté l'auteur Papa Sada Anne, poète, professeur de lettres, critique littéraire et chargé de la
communication du CEPS,  il parlera des qualités littéraires de « Parfums d'exil ». Il notera  qu « « Parfums d'exil
» est un poème jailli d'un seul jet de l'esprit du poète, cette tirade porte l'empreinte d'un souffle qui,
jamais ne s'essouffle. Que ce poème écrit sans ponctuation, s'achève et se prolonge avec douceur chez tout
lecteur et entraîne ce dernier, tant le rythme est soutenu. Et puis ce recueil répond à l'actualité brûlante
de l'émigration clandestine. Le poète dans ses fonctions d'éducateur, porte à notre réflexion des pensées
toutes empreintes de lucidité et de responsabilité.. Après avoir abordé l'ouvre de Sada Anne sur toutes ses
facettes, Alioune Badara Coulibaly, conclura par ces mots : » Grâce à la langue parfaitement maîtrisée,  le
poète   touche toutes les cordes délicates de l'art poétique. Ce qui donne  à sa poésie  une ligne mélodieuse
qui n'est pas sans rappeler les sonorités de certains instruments de musique du pays : la flûte, le khalam, la
kora, le balafon. Ce recueil témoigne d'un poète talentueux, qui, à bien des égard,  rappellent nos
classiques. »

L'artiste Papa Samba Sow  a donné, à la suite du doyen Coulibaly,  les grandes lignes de son roman « Les anges
blessés ». Il avait auparavant égayé la foule avec son instrument de musique.

La journée s'est achevée par une cérémonie de dédicaces et le point de presse du président  Alioune Badara
Bèye.




Alioune Badara Coulibaly
Ecrivain poète
BP 5111 Saint-Louis du Sénégal
Tél: 221 77 4517240
E-mail:
bcalioune@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Articles divers
commenter cet article

commentaires

Brigitte Lascombe 29/11/2009 08:20


Super de nous faire partager tout ça.Gros bisous et à bientot!


Philippe,Jean Frantz 29/11/2009 10:08


Je t'en prie, tendre amie.
Gigantesques Bisous et à bientot!


">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...