Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 12:21

IMG-20120929-00634.jpg

 

 

Les activités sportives et musicales qu’il y avait sur la cours du Collège des Cadres Évangéliques de Frères ce samedi 29 septembre 2012 nous ont donné un retard d’environ une heure de temps. Ainsi au lieu de quatorze heures d’après midi, la troisième séance de l’atelier d’écriture poétique de l’Association Culturelle de Constellations (ASSOCC) a débuté à quinze heures douze de l’après midi. Très enthousiasmé, l’animateur de l’atelier, le jeune et talentueux poète Webert Charles a consacré ce troisième atelier à la création, au jeu de mots, au style. Et son assistance très sélective, assoiffée de connaissances, restait accrochée à ses lèvres sans réserve si ce n’est que la liberté.

 

Le co-auteur, avec Denise Bernhardt, de « Que l’espérance demeure » (un recueil qui va être publié très bientôt), avant d’introduire ses différentes activités de création poétique du jour, nous a gratifier un bref exposé magistral sur le Lettrisme. Comme le Dadaïsme et le Surréalisme, le Lettrisme est un mouvement ne en 1945 avec l’arrivée en France de son créateur Isidore ISOU. Le Lettrisme, renonçant à l’usage des mots, s’attache au départ à la poétique des sons, des onomatopées, à la musique des lettres. Il nous a présenté Arthur Rimbaud comme un pré-lettriste en nous présentant l’un de ses poèmes qu’il a écrit à l’âge de dix-sept ans où il a voulu peintre les voyelles. Mais si un peu plus tard Arthur Rimbaud a écrit « On n’est jamais sérieux à dix-sept ans. » comme pour renoncer à cette tendance. Puis il nous a cité quelques poètes lettristes notamment Guillaume Apollinaire, Maurice Lemaitre, Gabriel Pomerand, François Dufrêne, Jean-Louis Brau, Gil J Wolman …

 

Malgré sa méconnaissance un peu partout dans le monde, disons mieux son manque d’attention particulière sur la scène littéraire mondiale, spécialement celle d’Haïti, le Lettrisme est l’un des principaux mouvements d’avant-garde depuis le Dadaïsme et le Surréalisme. Il représenté une tentative extrême de dépassement de l’activité créatrice. L’animateur de l’atelier, notre jeune poète libre, a scandé à maintes reprises ces phrases : « Pour libérer totalement la poésie, il faut la libérer des mots. Et le lettrisme à libérer la poésie des mots donc du message. », Peut-être l’idée motrice même du mouvement.

 

Il a aussi répertorié quelques poètes haïtiens qui utilisent le lettrisme notamment Georges Castera (Tanbou kreyòl, alarive lezanfan, 1998), Kiki Waimwright (Tanboloji, Anthologie de poésie haïtienne : Un siècle de poésie). Maintenant reste à savoir s’ils ont créé leurs textes en connaissance du Lettrisme ou pas. Parce que pour nous, c’était pour la première fois qu’on avait entendu parler de ce mouvement qu’on promet d’approfondir.

 

A présent, nous pensons que vous avez le droit de savourer les textes produits au cours de ce troisième atelier d’écriture poétique (nous attendons aussi vos commentaires) :

 

1.- Sabrina MISERY :

Texte 1

Je me sens errée au milieu de nulle part

Le tic-tac passe de plus en plus vite

Le soleil fait son chemin et la peur m’embrase

Le tam-tam de mon cœur augmente

On dirait le troubadour

 

2.- Nadine CHERISCA :

Texte 1

Boum boum boum

Je pense aux maçons du village

 

Zègèdèk zègèdèk zègèdèk

Le couturier me donne envie

De tourner les hanches

 

 

Flaque flaque flaque

La pluie m’ensorcèle

Sur le seuil de la porte

 

Texte 2

L’AMOUR

Ses premiers moments

Coulent comme du miel

Nos pores émettent des sueurs

Comme la rosée

L’alouette ne cesse de travailler

Pour laisser passage aux mots

Qui veulent sortir

Une fois arrivée sur le seuil

La barrière blanche dentelée

Ne peut les convaincre d’y retourner

Ils sortent avec force

Car pour eux c’est la liberté

La liberté de s’exprimer

 

3.- Tilus Isiana JOSEPH :

Texte 1

Tèk ! Tèk ! Tèk !

Pa di l anyen se tèk, tèk, tèk …

Enstale, tout veso gaye

Ti chèz kaye byen poze

Tout moun tande tèk ! tèk ! tèk !

Sou vye tòl la k ap chante

Klendeng ! klendeng !

Tout veso ap ranmase

Ranyon sou tòl ap mouye

Tout moun se ‘’weeeeey !’’

Men seremoni moun pa gade l

Se tèk ! tèk ! tèk !

 

4.- Antenor ESAIE :

Texte 1

Gadap, gadap, gadap

Pou ou m tankou yon cheval wap donte

Grenn lapli ap tonbe sou do m tankou mayi nan dife

Pèt, pèt, pèt, pèt, pèt

Tankou moun yap bay souflèt

Ou pran m tankou esklav

Epi ou menm ou toujou ak talon

Tout nan lari se kèp, kèp, kèp

Gèt kilè pou m delivre anba baboukèt

 

5.- Wilbert DORELUS :

Texte 1

Mwen tande nan tout rakwen

Blogodow, blogodow, blow

Biw !

Moun se anmwey

Klap, klap, bouch

Men nèg sa yo mechan

Pa gen ase kote pou met

Kadav inosan, sa grav

Pito m te nwaye

Ak dlo je m

 

6.- Canes JEAN :

Texte 1

J’ai entendu la voix du vent

Dans la bouche de l’ombre

Me dise que le velours de la réussite

Se trouve qu’après les épines du désert

Cela m’a stupéfié

Et dans un verre de la sincérité fraiche

Je me suis noyé, étouffé

Au bout de mes convictions

 

7.- Pierre Valdy DORIMAIN :

Texte 1

Koukouyikou

Kòk kòk kòdòk

OO ! Li jou !

Wanm gwo kout baye granm maten

M santi m ta manje yon kòk pou kò m

Vant pa gen pasyans

Li pran plezi l nan tiyodò

M santi gwo trip vle vale ti trip

Wanm ! Tiyodò, m paka kenbe ankò

E mwen pa gen kòb

Blengendengbleng

2 boutèy kraze

E mwen gentan panse m pral fè yon ti kòb nan yo

Pou m achte yon ti bonbon azò

Woulala ! gad jan founen m makonnen ak yon chèn

Mwen vann yon bèl bòl 2 gouden

Yo toujou di m lè w pa jwenn manman ou tete grann

M anvi manje kòk e m pa gen kòb

2 gouden m nan, m pral pran 5 ti bonbon azò.

 

8.- Makens MISERY :

Texte 1

Tak  tak  tak

Dlo je m glise

De goute

Pou di jan w degoute m

Tak  tak

Ti farinay lapli

Chwi  chwi

Lave lanmou n

Pote ale bèl souvni n

Tak  tak

N ap degoute

Tik  tak

Tik  tak

Tan nou pral minwi

Yon tan ki ale

Ki pap tounen.

 

Texte 2

ETRESS

Il est là

Toujours là

Debout dans son froid

Ce néant vide a un poids

Il est là

A chaque fois

Que je m’ouvre comme une porte

Entrée libre

Sans geste tout cour

Ma joie s’envole

Avec mon zèle aussi

Avec mon goût de vivre

Il est là

Toujours là

Pour m’emporter loin de moi.

 

9.- Jean Frantz PHILIPPE :

Texte 1

Kokoriko

Il est 5h du matin

Et les activités reprennent

Dans mon quartier pêle-mêle   brikabrak

Flap  flap

Yiyan  yiyan

Brenp  brenp

Penpenp

Ouf

Twip

Je vois déjà demain au présent

 

Texte 2

Ma bouche

Suce les mots debout

Comme les mamelons

De tes seins abondants

Véritables délices

De mes tristes lèvres abandonnées

Au printemps de notre aventure

Raturée

Par les merdes d’une vie dénudée

 

A présent

Sur le terrain miné de ma vie en feu

Je jongle

Avec la balle imaginaire

Pour trans’créer ta poésie

Dans mon errance obligée

 

J’aimerais pour toujours pétrir

Mon cœur meurtri

Écartelé

Dans le pétrin de ton amour

 

 

 IMG-20120929-00636.jpgIMG-20120929-00637

 

 

Jean Frantz PHILIPPE

Président de l’ASSOCC

Poète, haïkiste, écrivain, animateur culturel et journaliste indépendant.

Emails : pejifrantzou@yahoo.fr ; jfphilippe@assocc.net

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans ASSOCC - HAITI
commenter cet article

commentaires

">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...