Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 14:45

(vue de mon quartier, prise au-dessus du mont Bois-Hauteur)

J'ai rêvé d'une Haïti restaurée
Suspendue au-dessus de mes songes
D'un jardin intime rosé avec des pétales
Où les amoureux vont s'amuser
D'une chorale de vagues
Dans le jubé de mon ruisseau
D'une symphonie naturelle
Exécutée par nos pléiades d'oiseaux
D'un cortège de fleurs parfumées
Communiant à la balustrade
A la balustrade de ma maison
D'un magnifique endroit ensoleillé
Au sein de ma forêt verdoyante
D'un Éden en miniature

Servant de joncture au paradis

Mais!

Je n'ai plus sommeil
Ni chorale de vagues   ni jardin intime
Mon ruisseau est aride
Ma maison n'est plus
Une incendie a rongé ma forêt...

(Une petite maison en haut d'une montagne de Jérémie / Haïti)

Me reste la vie   Ma ville
Cette traversée tortueuse
Accompagnée de ses joies et peines
Que je dois quand même traverser

Cela me suffit
Pour faire valoir au jour les plans
Dessinés par le rêve
Lui qui fait grands mes nuits
Et très insignifiants mes jours.


Jean Frantz PHILIPPE

Prenez bien soin de vous!

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 12:44


Bagèt kase
Kat tibagèt nan fouk yo

Tanbou ap frape
San men
Tout dwèt koupe
Koupe ra
Ra gagann

Epav
Malèpandje
Madichon
Ap vagabonde
Nan tout chimen
Granchimen
Tikwen



Tonèl
Anba pyebwa


Nan toufbwa
Nan kalèt


Nan granchimen
Lwen tout limyè

Malèpandje
Tonbe

Zèklè lanfè
Swele lespri

Yon dividal vi
Disparèt nèt ale.


PS.- Ce texte en créole mérite une traduction vue mon public, mais n'est-ce pas aussi une occasion d'inciter mes lecteurs à découvrir la beauté poétique de ma langue* maternelle?

*Ne me négligez pas vos questions.
* Les photos sont de moi.


Jean frantz PHILIPPE.

Prenez bien soin de vous. Et à bientot.

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 15:19

Seul
Il n'y a pas d'espoir
(Painter's Despair, ajoutée depuis Flickr)

La vie
Perd tout son charme

Le coeur
Pisse le sang à l'intérieur

L'esprit
Perd son équilibre

Le sang
Se refroidit dans nos veines

Et
On devient mort vivant:
(La maison des morts, ajoutée depuis Flickr)

Mais ensemble
L'espoir renaît
(La route de l'espoir, 1200 km de Nouakchott a Nema! Ajoutée depuis Flickr)

La vie
Belle devient compliquée

Le coeur
Reprend son rythme

L'esprit
recherche son équilibre

Le sang
Réchauffe notre dedans

Et
On devient à nouveau
Vivant parmi les morts vivants:
(Dangling Joys: C'est la vie! Ajoutée depuis Flickr)


Prenez bien soin de vous.
Amitiés,

Jean Frantz PHILIPPE.




Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 11:24

(Lescun: cet arbre m' a inspiré un poème, photo ajoutée depuis Flickr)

Là  tout près de mon arbre
J' ai vu germer  pousser   grandir
Tant de mauvaises herbes
Des herbes sauvages
Qui ravagent na foret
Détruisent mes roses parfumées
Attaquent même mes racines
Mes plus profondes racines ...


 


Là  tout près de mon arbre
J'ai pu comme un oiseau sur une branche
Assister anxieusement
A la colère de la nature:
La terre n'a pas cessé de trembler
Les sources sont en train de disparaître
Certaines rivières ne coulent plus ...
Les oiseaux s'en vont
Les kanibalo-raviseurs*
Massacrent sans vergogne
Chaque feuille    Chaque fruit
Chaque branche de mon arbre:

  (L'arbre mort, photo ajoutée depuis Flickr)

Là   tout près de mon arbre
J'ai tonnèboule m' tout vu
La déception et la désolation
Les crimes    les meutres    l'impunité ...
Mais mon arbre lui reste là
A puiser sa peine
A jongler avec le ballon de l'espoir
Sur le sombre terrain de la misère.

(Ma petite soeur, Roudelyne, accrochée à son arbre)


Plein de bisous à vous tous!!!
Amitiés.

Jean Frantz PHILIPPE



Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 14:37



Fragile

Sensible

Innocente

Dans la savane désolée 
De mon île en feu
Pousse une jeune Pousse.

Désormais
Avec sa survie menaçante
Elle jongle désespérément
Avec des mots d'espoir misérables
Sur un terrain infernal
Aux couleurs de la fatigue obligée.

Des vents violents la poussent
Une chaleur rageuse l'étouffe
Des poussières épaisses l'aveuglent
Une odeur âcre et d'algues pourries
Accentuant sur le lit de la vie
L'étranglement de sa pauvre vie.

Réalité atroce
Pour une survie aussi fragile
En un futur vorace
Tout son charme déchalboré*
Dans une ambiance surchauffée
De tonnerres et de vents fous.

Et tout à coup
Au coeur de son désarroi
Pousse une cri grave et suave
Venant de nulle part
Pour conjurer la jeune Pousse
De pousser    pousser
De rester en vie    de survivre
Et de garder l'espoir
Car dit-elle avec ferveur
"Tu es immortelle
Parce qu'on te nomme: Démocratie!"


*déchalboré signifie ravagé dans le français haïtien.

PS: texte et photo sont de moi, Jean Frantz PHILIPPE.

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...