Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 13:35

4492736309_b9646c839d.jpg

                     Ajoutée depuis Flickr

 

La naissance répétée de la violence

La ville est en ruine

Ruine dans les rues

Ruine dans les maisons

Ruine dans les églises

Ruine dans les cimetières

Ruine dans l’âme le cœur

La pensée l’esprit le corps.

 

Œuf larve nymphe ou chrysalide

La métamorphose interrompue

La démocratie souhaitée voulue

Succombe bascule dans l’incertain

L’incertitude au passé

L’incertitude au présent

L’incertitude rageuse

Qui veut avec rage

Conquérir l’avenir

Un avenir hypothéqué

Par les bêtises les merdes

De tout un peuple barbare.

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 03:21

P1050220-copie-1

Sur le ruban rose de mon âme de colombe, je dédie mes pensées d'amour à mon tendre et doux amour, Stéphanie Zéphirin:

"Je t'évente cette mèche de flamme rouge de sentiments, allumée par les étincelles de tes rimes lumineuses, mais je crains de n'etre un brin d'herbe sèche ou de fleur morbide dans la sphère de ton jardin si verdoyant."

"Pour toi, je suis pret à encourir les assauts de l'armée du vent jaloux, les projectiles des éclairs envieux, les détonations des oraghes furieux et ..."

"J'affirme que la croisée de ce chemin d'amour est celui qui me conduira à ton purgatoire. Je me suis baigné d'avantage dans la rivière de ton amour tel le messie venant de recevoir son bapteme de bénédiction."

"Chère adorée, je ne me prends pas au plaisir de partir en guerre contre l'empire de tes idées, mais il parait que mon esprit et mon coeur n'ont l'oeil dragué que sur toi. Je t'idolâtre, c'est mon premier et unique psaume."

Je te livre cette méditation concue sous la férule d'une nuit conseillère. 



P1040932
Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 14:17

P1050220-copie-1.JPG


"Le soleil avant de se voouer à la mer, se sert des lignes de ses reflets argentés comme un paramètres pour mesurer les dimensions variantes de ses profondeurs. C'est ainsi que devrait agir un prince amoureux."

Convaincu de mon amour incommensurable pour Stéphanie, ma tendre Dulcinée, je suis fier aujourd'hui de présenter, sur un ton poétique, au blogueurs de Over-blog.com et à mes inconditionnels abonnés, notre histoire d'amour à peine commencée.

Incroyable! Mais vrai! Tout à commencer au lendemain du 12 janvier 2010 en haïti. Je ne vais pas ressasser le malheureux catastrophe du 12 janvier dernier qu'a connu mon pays. Mais je vais juste vous dire qu'un sain amour a pris naissance là dans les décombres laissés par ce cataclysme. Notre amour est comme un Nénuphar. Il nait et grandit dans un apparent néant.

D'habitude je laissais ma maison et mon quartier très tot dans la matinée pour y retourner très tard le soir. Mais après ce terrible cataclysme qui a presque tout ravagé dans la Capitale et quelques autres villes importantes du pays, j'ai eu jusqu'à présent du temps libre à "gogo". Et j'en profitais pour cotoyer de très près cette grande dame qui n'a pas pris trop de temps pour gagner mon coeur qui l'aimait déjà en cachette.

Et le 6 février 2010, les feux crématoires de mes dsirs s'allumaient tant, du plus profond de mon être, au point de rallumer la torche veilleuse de notre amour en exaltation, mouillée des larmes d'un ange. En confession!

P1050216
Deux jours après, soit le 8 dans la soirée, elle, ma Stéphylove, m'a dit OUI. Par un doux et succulent baiser mouillé, on a sceller notre relation amoureuse. J'ai passé toute cette nuit à jouir du bienfait ou du bonheur que me procurait ce premier baiser qui m'a transformé.


La femme est la fenêtre riante sur le sentier de la destinée humaine, elle est le parfum original de son éden, l'âme berceuse de son chevet d'adieu.

 

Et depuis ce jour, on fait face à des obstacles familiales qui ont failli rompre notre relation à maintes reprises. A présent, notre relation est solide comme le roc. On est prêt pour affronter ensemble et main dans la main toutes les difficultés de la vie afin de créer et réussir notre monde à nous.

 

Je conclus sainement, avec ces vers intitulés Stéphanie, mon amour.

 

Stéphanie, mon amour!

 

A la lueur

de deux bougies allumées

je caresse ma muse

pour te retrouver

au milieu de mes rimes.

 

Stéphanie, mon amour!

 

Au rythme de la nuit

mon coeur décrit la nature

de tes yeux de velours

qui me font, à toute heure,

vivre d'amour.

 

Stéphanie, mon amour!

 

Au son du tambour

du vent d'été dans les tôles

j'harmonise les notes

dont je m'inspire

pour toi ...

 

Stéphanie, mon amour!

 

Au cocktail

de tes mots de tendresse

je savoure lasuavité

de ta voix de bonheur

m'énivrant

comme le parfum de tes cheveux.

 

Stéphanie, mon amour!

 

Au fond de mes rêves

tu demeures tant de fois

telle une princesse

tenant la clef de mon trône.

 

Stéphanie, mon amour!

 

Comme un arbrisseau

je voudrais grandir au coin

de ton vaste et agréajardin.

 

Stéphanie, mon amour!

 

Comme un trésor

je te conserve dans le creux

de mon coeur.

 

 

Je t'aime et je t'aimerai toujours mon amour!

Plein de bisous à toi.

 

 

Jean Frantz PHILIPPE

Ton ange comme tu le dis souvent.

 

P1050212.JPG

 


Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:12

3186942580_1aa18b51e1-copie-1.jpg

Désormais

Des couleurs inquiétantes

Des couleurs noircies

Noircies par des gestes grossiers

Noircies par des paroles fâcheuses

Noircies par de erreurs juvéniles

Noircies par des pleurs amers.


Ma vie est alors engourdie

Elle a enlaidi ses visages

Visage intérieur

Visage extérieur

Visage spirituel

Visage charnel.


Des yeux mi-clos

Des larmes abondantes

Des cris désespérés

Des soupirs complices

Des petites sommes révélatrices

Des actes comprometteurs

Des remords provocateurs

Des pas désespérants

Mon âme
Garnie de tant de déceptions
De douleur
De malheur
Lutte constamment pour la vie.

 

 

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 12:56

 

4242576552_864d951462.jpg
(ajoutée depuis Flickr)

Solèy dibraz

Loray anraje dechennen

Kout zam tonbe marye

Lespri-m anboulatcha.

 

Granchemen

Drivayè

Koutpoud

Manjeranje

Kalfoukat sèvi

Maji

Wonga

Pouvwa

Lajan

Fanm

Simen toupatou latwoublay

Kale ze andjable tout kote

Pitit tonè

Pitit bawon

Grenn sonnen

Sanzave dechennen

Ap fè defè refè

Nan gran lakou lakay.

 

Demanbre

M’ap fòse make pa souplas

Tèt mwen chaje

Lespri mwen anboulatcha

Mwen vire adwat agoch

Pa menm yon tizing bagay

Tounen dèyè

Yon fènwa pwès

Gade devan

Yon lòt fènwa pi pwès ankò

Reyalite makawon

Sitiyasyon mele mare antòtje.

 

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...