Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 17:31

(ajoutée depuis Flickr)

A l'ombre
Des Cocotiers
En fleurs,
Aubord des plages
A l'atmosphère
Tropicale,
J'ai grandi
Rebelle
Questionnant
Le temps
Conquérant
L'avenir.

Très tôt
J'ai appris
Qu'il y avait
L'amour,
Qu'il y avait
La haine
La trahison
La corruption
Les pleurs
Et même
La mort.


 (Art. Youyou)

Fatigué et
Meurtri,
Dans ma traversée
Infernale enfantine,
Chose mystérieuse,
J'ai retenu
Deux mots
Magiques:
Le premier
Pour dire
Oui, à la vie;
Le second
Plus difficile
Pour dire non ...
Non, à nos
Misères;
Non, à nos chimères;
Non, à notre division
Chronique
Qui déchire
Et détruit
Des Amours
D'enfance,
Des liens
Patriotiques.

Trop tôt,
Je suis parti
Loin de mes
Valeurs,
Des mes racines;
Trop tard
Je ne dois pas
Te retrouver
Pour combattre
Les fléaux,
Pour lutter
Contre la mort.

(L'espoir du Naufragé, ajoutée depuis Flickr)

Jeunes, l'espoir
C'est pour demain
L'avenir de notre
Terre!
Avec l'aquarelle
Du temps
Les pinceaux magiques
De l'espoir
Peignons
Notre demain;
Donnons-lui
Un nom
Pas n'importe
Lequel;
Car le synonyme
De notre demain
N'est pas
La DIVISION.







Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 00:20

(ajoutée depuis Flickr)

"J'aime. puisque ton âme est faite de blancheur
Et que le ciel peint ses images sereines
Je t'aime: tu n'as rien des modernes sirènes
Qui portent dans leurs yeux un perfide ardeur .."
(Etzer Vilaire)


Je ne crains pas de mettre désormais à nu mon coeur dans le tribunal de ton amour en respectant, toutefois, ta personne.

"Ton être a réveillé l'homme en moi"

Le 3 mars 2000, j'ai fermé mon coeur à l'amour. J'étais pas devenu un insensé ou un coureur de jupon. Mais un jeune homme qui retournait son regard d'amour vers sa famille nucléaire, la littérature et l'étude afin de pas souffrir à nouveau. J'étais apparemment heureux et fier.

En 2006, je ne me rappelle pas la date exacte, Cassandra à essayer en vain de me réveiller. Notre relation à durer trois mois... Je dois l'avouer, elle est une femme géniale!

A près, Béatrice a essayé sous le prétexte qu'un homme comme moi n'a pas le droit d'être seul. Malgré son insistance, mon coeur a répondu défavorablement. Notre conversation amicalement amoureuse a duré un mois. Je lui ai dit sans perdre de temps et sans détour que mon coeur ne le veut pas. A présent, elle ne me salue plus. Comprise, elle ne fut pas, hélas!
Tout simplement, je sais que j'étais sincère envers elle.

Et, depuis tantôt un an je souffre sans répit de mon secret intime - personne ne le sût parfaitement - Tu es la deuxième personne après moi à connaître tout mon secret partiellement.

Et mon secret est aussi simple que l'air que nous respirons!

La vérité c'est que tout ton être - l'intérieur et l'extérieur - a réveillé l'homme en moi.

Et ça me fait beaucoup souffrir de vouloir le garder pour moi seul. Je devrais le partager avec toi puisque tu étais, tu es le principal mobile. Mais les notes négatives qui circulent autour de toi me garde prisonnier de mon secret.

Ta voix, ton sourire ... tout ton être - même ton prénom prononcé par une personne que j'apprécie guère me fait vibrer. Tu m'as réveillé. Tu m'as appris indirectement que je peux encore aimer. Tu es devenue ainsi mon soleil (pardonne-moi si tu penses que je sois arrivé un peu top loin. J'ai juste envie de vider mon sac, d'alléger mon fardeau.).

"J'ai devant toi passé à maintes fois le coeur lourd de tendresse."

Et j'ai pas dit mot. Je ne suis pas timide. Mais j'ai eu peur. Peur de ne pa t'éloigner surtout de moi. Mais aujourd'hui, je risque le tout pour le tout. Je t'aime trop. je ne peux plus garder un tel secret. Je t'aime, Stéph... ??? !

Enfin, je suis soulagé! Je l'ai dit sans vraiment le dire.

"Et le regard chargé de brûlantes caresses."

Face au charme de ton regard qui me caresse brûlante-ment le coeur, je veux crier à haute et intelligible voix les sentiments de mon coeur, de tout mon être: Je t'aime!

Vendredi 24 avril 2009, dans l'après-midi, quand je t'ai vu parler avec ma petite soeur Daphnée à la maison, j'ai compris tout de suite, sans aucune hésitation, que je dois te donner mon coeur en cadeau. Tu le veux?

Et moi franchement, je veux être ton ange gardien humain. Tu veux bien?

PS.- J'ai choisi de t'écrire parce que l'écriture ça dure. Et en plus, tu le sais bien, le premier pas, quoique difficile, est déterminant. Par conséquent, on doit mûrement réfléchir avant d'effectuer le premier pas. L'écriture offre cette possibilité du temps pour mieux réfléchir, Pas de précipitation avec l'écriture.

Je tiens à ce que tu réfléchisses mûrement avant de répondre. Personnellement, j'ai déjà mûrement réfléchi et je te choisis, je te veux pour la vie.

Je m'arrête un instant. Je pense avoir tout dit. Tout est maintenant entre tes mains. Et surtout n'aie pas peur de me dire la vérité telle qu'elle est. Tes désirs sont mes ordres, Grande DAME.

Prends bien soin de toi.
Que tes rêves se réalisent.
Un paquebot de bisous à toi.


Jean Frantz PHILIPPE
L'homme qui t'aime éperdument dès le premier jour qu'on s'est croisé.
Mais cachant son secret à des notes négatives qui circulent autour de cette Fleur que je veux pour FEMME.

(ajoutée depuis Flickr)

N.B.- J'insérai ton nom sous ta permission

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 17:32

...
Souviens-toi!
A Port-au-Prince
Avec ton Prince
Visité par tant d'autres
Princes et Pauvres
Partageant leurs joies
Leurs pleurs
Je t'ai bien croisé
En bannissant le mutisme


(Port-au-Prince, Champs-de-Mars, durant la Fête du Travail et l'agriculture en mai 2009)

Souviens-toi!
Depuis toujours
Tu es le jour
Enchaîné par les multiples chaînes
Mutilant l'esprit par l'interdit
Quand même je t'ai connu
En savourant ton odeur


(L'artiste et son oeuvre, Champs-de-Mars, mai 2009)

Souviens-toi!
Tu es la vie
Tu es ma vie
Mon bonheur
Ma liberté
Mon éternelle ambition
Et mon idéal le plus élevé.



Merci!
Jean Frantz.


 

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 16:45

 

(Montagne parlante, ajoutée depuis Flickr)

Souviens-toi!
Sur la montagne
A la campagne
Entouré des arbustes
Chatouillé par cette brise
Je t'ai rencontré
En contemplant la nature
 

 

(ajoutée depuis Flickr)

Souviens-toi!
A la ravine
Chez tante Céline
Accompagné des gens de toute classe
Pleurant sous l'effet de la fumée du bois
Je t'ai rencontré
En avalant du tonm-tonm ...


(à suivre)

Jean Frantz

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 17:46

(Une vue du Musée du Panthéon National Haïtien, Le MUPANHA.)

De grenn je nan katkalfou
Van latranblad
Sesi m nan dòmi bèkèkè

Je m neye ak dlo
M'ap gade
Disparèt
Tikal pa tikal
Bout bout
Tout yon peyi

Pouvwa
Lajan
Fanm
Wonga
Ponya aloufa
Ravajè
Pou detripe
Depatcha
Miyèt miyèt
Manman nou tout        Ayiti.


Jean Frantz.


Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Mes poèmes
commenter cet article
">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...