Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • Constellations des arts, de la culture et de la littérature au pluriel.
  • : Mon blog fait la promotion des choses, des valeurs et des biens artistiques, culturels et littéraires.
  • Contact

Profil

  • Jean Frantz PHILIPPE
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.
  • Je suis curieux et rebelle de nature. J'aime la vie et tout ce qui émerveille. Le côté caché des choses m'intéresse beaucoup. L'art, la culture et la littérature constituent ma devise.

Recherche

L'imaginaire

"Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard."

Héraclite


"Les espaces du Nouveau Monde fournissaient un matériau de choix pour ces rêveries méthodiques, soigneusement organisées, qui présentent l'envers du réel comme son prolongement vraisemblable, ou tout du moins souhaitable."

Gérard Bouchard

 

PJF.jpg

Archives

30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 17:35

4173886970_6c90b30ef2.jpg
(ajoutée depuis Flickr)
Une amie française à moi, Denise Bernhardt, m'a fait suivre un article du Grand Journal haïtien LE MATIN. Tellement intéressant et important, et en ma qualité de défenseur de la Culture et de la Littérature, je prend la liberté de publier sur mon blog l'article sans aucune modification de ma part. ( Toutefois si ça dérange, je peux le suprimer de mon blog). Je souhaite à tous mes lecteurs une très bonne lecture.

HAITI / 2009 LITTERATURE / UNE ANNEE DE GRACE / ET POUR FINIR UNE ANTHOLOGIE HAITIENNE EN FORME D ARLESIENNE /

Mercredi 30 Décembre 2009 20h08mn 37s
De:
 
 
 
   

mercredi 30 décembre 2009

Culture

Haïti / Art / Culture / Litérature / Prix / Distinctions / Année 2009 / Une année de grâce et de grande moisson…
 
article de Antoine Hubert Louis
 

Au cours de l’année 2009, une grande averse de distinctions diverses et de prix d’envergure a arrosé la culture haïtienne en général, l’artisanat et la littérature en particulier. Plus d’une dizaine d’intellectuels et artistes haïtiens (et/ou d’origine haïtienne) sont recensés. La littérature, à elle seule, réunit plus de quinze titres alors que d’autres écrivains haïtiens sont encore en lice pour recevoir d’autres prix et distinctions. En guise de bilan, Le Matin propose un survol des événements.
Un nombre étonnant de prix et de distinctions ont honoré la culture haïtienne au cours de cette année. En effet, plus de quinze prix et distinctions ont été collectés par environ une douzaine d’écrivains, d’artisans, artistes et cinéastes haïtiens. Par conséquent, il s’avère difficile de faire un papier-bilan recensant tous les prix et distinctions ayant honoré la culture haïtienne en général, la littérature et l’artisanat en particulier, au cours de l’année 2009. Cela va de soi, entendu que la presse locale parle à juste titre de grande moisson pour la culture haïtienne au cours de l’année 2009, notamment la littérature.
À la lumière de ce qui précède, cette tâche (faire un papier-bilan) se révèle d’autant plus ardue. Pour y parvenir, trois angles d’approche et/ou de traitement se profilent : «Faut-il procéder par ordre d’importance des prix et distinctions répertoriés au cours de cette année ? Sinon, s’agit-il d’y aller à reculons, pour ainsi dire par ordre chronologique ou, enfin, importe-t-il de s’y prendre en jetant, pêle-mêle, les prix et distinctions sur le papier ? Seule la troisième approche nous semble immédiatement exploitable et ce, pour plusieurs raisons pratiques.

Sur la trace des prix et distinctions

En plus d’être écrivain et traducteur, Guy Régis Junior est également vidéaste, metteur en scène-fondateur, animateur et pédagogue de l’ex-compagnie Nous Théâtre. La plupart de ses textes (plus de douze) sont mis en lecture, montés, dans des théâtres, à l’université. En ce qui concerne des mises en scène réalisées dans les rues, sur les places publiques ainsi que dans les cimetières et tout autre lieu d’affluence, la série « Service Violence Série » en témoigne. Soit en juin 2009, le prix Etc-Caraïbe/Beaumarchais du meilleur texte francophone lui avait été attribué pour son texte «Le père » (théâtre).
D’un autre côté, écrivain haïtien d’expressions française et haïtienne – pour ainsi dire créole – vivant en France, Louis Philippe Dalembert, avait obtenu la prestigieuse bourse « Artists in Berlin Programme » dans le courant du mois d’octobre dernier. Cette bourse, décernée par le « German Academic Exchange Service », avait été attribuée par un jury composé d’auteurs, d’universitaires et d’artistes. Elle récompense le travail d’un écrivain, d’un cinéaste ou d’un compositeur. Dalembert est invité à séjourner en Allemagne pour un an à partir de 2010.
Côté cinéma, le professeur à l’université et réalisateur Arnold Antonin du Centre Pétion Bolivar avait décroché le Prix Paul Robeson 2009 de la section « Compétition long métrage de la diaspora africaine » lors du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ayant eu lieu au Fespaco. Arnold Antonin avait présenté son documentaire « Jacques Roumain : la Passion d’un Pays ». Quant à l’artisanat – le fer découpé notamment – et la peinture, le boss-métal Eddy Jean Rémy et le peintre Dominique Domerçant ont été primés et distingués lors de la 6e édition des Jeux de la Francophonie tenue au pays des cèdres, au Liban.
Revenons donc à la littérature. L’énième Haïtien à avoir été distingué au cours de cette année est l’écrivain, acteur et journaliste Frantz Dominique Batraville. Établie en tandem en France et en Espagne, l’Association internationale « La Porte des poètes » avait octroyé à Batraville – catégorie Langue française – le prix de la 13e édition du Concours international de la poésie. Batraville était en lice avec 283 participants venus de 34 pays. C’était dans le courant du mois de novembre.
Un diplôme « Accessit » avait donc été décerné au poète haïtien par ladite association. Dans la foulée, au cours du mois de novembre, Lyonel Trouillot, pour son dernier roman « Yanvalou pour Charlie », avait reçu le Prix de la Fondation-Wepler 2009. D’un montant de 10 000 Euros, ce prix révère une particularité. Il est décerné par des lecteurs.
Les femmes ne sont pas en reste. Citons donc les noms de la professeure Yanick Lahens, d’Emmelie Prophète et d’Edwige Danticat. À elle seule, la première auteure a raflé trois prix dont le 15e Prix du livre de RFO 2009 grâce à son roman « La couleur de l’aube » (éditions Sabine Wespieser, 2009). Emmelie Prophète, ancienne journaliste à Radio Haïti-inter et actuelle directrice administrative de la Direction nationale du livre (DNL), avait été honorée par l’obtention du Prix Adelf 2009 de l’Association des écrivains de langue française.
Le prestigieux « Prix des génies» de la Fondation américaine John D. and Catherine T. MacArthur est attribué à Edwige Danticat. À raison de cent mille dollars américains par an, le prix des génies s’étend sur cinq années. Récompensant l’œuvre soit d’un chercheur, soit d’un littérateur (ou de tout autre créateur), ce prix tient lieu d’une bourse accordée à auteur et/ou créateur en vue de permettre que le lauréat puisse se consacrer à son travail uniquement, pendant cinq années consécutives.
Enfin, le couronnement de cette foisonnante série demeure l’octroi du Prix Médicis 2009 au roman « L’énigme du retour » de Dany Laferrière, écrivain québécois d’origine haïtienne. En partenariat avec l’ambassade de France, le réseau des Alliances françaises et l’Institut français d’Haïti, le ministère de la Culture et de la Communication en avait fait un événement d’envergure itinérante. Rien que pour l’année 2009, Dany Laferrière a obtenu quatre prix.
Soit dit en passant. La plupart – pour ne dire tous – les auteurs haïtiens (et/ou d’origine haïtienne) primés jusqu’ici sont publiés par des éditeurs étrangers
. Par ailleurs, n’étant pas à leur première publication, ils sont exempts d’escroqueries et d’arnaques. En revanche, d’autres (jeunes) auteurs sont exposés. Conséquemment, en quête d’éditeurs, des « Plumes émergentes et/ou Souffles nouveaux » se font escroquer par des éditeurs étrangers. Suivez notre regard en guise d’exemple.
Une anthologie de plus de 600 pages réunissant trois générations et plus de 44 écrivains, artistes et peintres haïtiens avait été publiée par un éditeur français dans le courant de l’année 2009. Ce gros document se vend à plus de 35 euros l’exemplaire quand bien même nombre d’auteurs y ayant participé n’en savent toujours rien. Dans la perspective de l’année 2010 et aux noms de tous les jeunes écrivains haïtiens : « éditeurs haïtiens, à vos marques ! »

Par Antoine-Hubert Louis
mercredi 30 décembre 2009    

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe,Jean Frantz - dans Articles divers
commenter cet article

commentaires

Jocelyn DEWASH 05/01/2010 18:36


Cet article est vraiment intéressant! Je l'avais déjà lu dans les colonnes de Le Matin.


Philippe,Jean Frantz 05/01/2010 19:44


Très bien!


Association AJAFRE 03/01/2010 02:40


Intéressant! Mais il y a quelques fautes de frappe qu'il faut corriger.


Philippe,Jean Frantz 05/01/2010 19:40


Merci. Si je neles corrige pas déjà, je vais le faire maintenant.


">

Mes Articles Récents

  • Après quatre mois, L'ombre animale brille trois fois ...
    Le jeune romancier Makendy Orcel remporte trois prix littéraires avec son dernier roman édité chez Zulma tiré L'ombre animale. Cliquer sur ce lien pour lire l'article: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/158150/Trois-prix-litteraires-pour-...
  • 12 avril 2011 – 12 avril 2016 : cinquième anniversaire de naissance d’ASSOCC.
    Par Jean Frantz PHILIPPE, Rédacteur à INFERNO NEWS, Poète, haïkiste, photographe amateur, animateur culturel et enseignant. Émail : pejifrantzou1@gmail.com Hier, Pétion ville a été le siège d’un cinquième rappel de l'existence d’un grand espace culturel,...
  • Le clochard de ma ville perdue
    Il était une fois dans ma ville perdue, un clochard qui s’appelait Paulidord. Il était terriblement sale. Ses vêtements déchirés étaient aussi crasseux que son corps et ses cheveux. Il avait un air répugnant et son regard instable suivait toujours son...
  • Voyage incertain
    Le vent du nord souffle Et crève ma rêverie Puis dans un ciel nuageux Je voyage Comme un oiseau migrateur A la recherche de moi heureux Mes fantasmes et mes chimères Trouvent libres coups Dans un champ de jasmin Entourant des eaux bleues Encore souffle...
  • Nouveau printemps
    L'affection d'une mère pour son fils. Nouveau printemps assise sous le palmier d'en face dans ses cheveux le vent caresse les racines vitales sous les yeux des oiseaux Bonne fête ma petite sœur adorée, Sabine Philippe Jeune. Que ce nouveau printemps d'alliance...